mercredi 20 mai 2020

17 juin


actions déconfinement

mésanges punks déconfinement


Appel 17 juin, agir contre la réintoxication du monde

17 juin, zad




Le texte de l’appel « 17 juin : agir contre la réintoxication du monde » est par exemple sur :




4 commentaires:

  1. H comme Humour, ou comme Haine

    RépondreSupprimer
  2. Ah super !!! Merci pour ce post, si drôle comme toujours, et surtout ça motive pour le 17 juin ! :)

    RépondreSupprimer
  3. les
    oiseaux parlent avec leur chants....A nous d’être assez intelligents pour les comprendre

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,

    En complément des actions qui seront conduites localement à partir du 17 juin, j’en propose deux, de portée plus large (plus large géographiquement, et aussi plus large quant aux secteurs de production), et permanentes :

    1- Pousser les cadres, ingénieurs et autres possesseurs de savoirs et pouvoirs dans un maximum d’entreprises à quitter leur place (action de longue haleine, qui exige une stratégie spéciale, et sans doute une brigade spéciale aussi).

    2- Actions de dissuasion des étudiants susceptibles de se laisser recruter.


    (ci-dessous, ce sont des extraits de deux documents que je peux vous envoyer)

    1- Il faudra compter sur une fraction des individus et structures professionnellement haut de gamme qui peuplent aujourd'hui l'armée des puissants qui se rendent bien compte qu'elles collaborent à des réalisations qu'ils ne souhaitent, tout bien réfléchi, ni pour eux-mêmes ni pour leurs enfants.


    Ça n'atteint-il pas l'absurde absolu que nos 'élites' soient de plus en plus recrutées pour détruire ce qui a de la valeur ?
    Quand verra-t-on une foule d'élites plus responsables se décider, en avant-garde, à déserter l'armée dont elles sont les mercenaires abusées, allant déployer leurs richesses en meilleure terre ?

    *
    2- Je vous propose d'explorer comment une partie des étudiants actuels pourrait constituer une avant-garde de réfractaires, entraînant peut-être même leurs aînés, déjà en fonction, à se remettre en question.

    La formation des élites ne devrait-elle pas se donner pour mission de favoriser cette lisibilité dans un cadre global, par une formation transdisciplinaire intégrée à tous les cursus existants ?
    Chaque semestre de ceux-ci serait suspendu durant une ou plusieurs semaines, pour faire place à des modules de formation en « Science de la survie et de l'épanouissement des humains » :faire travailler ensemble des enseignants et chercheurs de diverses disciplines avec des étudiants : droit, sciences de l'ingénieur, chimie, commerce, philosophie, biologie, sciences religieuses, histoire, médecine, ethnologie, naturopathie, économie, nutrition, informatique, architecture, etc.
    Cette proposition ne vise bien évidemment pas à former de futurs personnels haut de gamme, plus éclairés, qui iraient se mettre au service d'entreprises, administrations et organisations productivistes et guerrières : son but est qu'une proportion notable d'étudiants renonce à se laisser recruter comme mercenaires, pour de très solides bonnes raisons, élaborées et discutées en commun.
    Certes, tarir des recrutements ne résoudra par lui-même aucun des problèmes auxquels nous avons à faire face, même si cela en concerne beaucoup. Cette forme de résistance peut néanmoins jouer un beau rôle, même par temps de grand chômage, dans une panoplie de moyens pour fragiliser le système productiviste-guerrier, en raréfiant la ressource humaine dont il ne peut - toujours pas - se passer.

    Henri Guéguen

    RépondreSupprimer