mercredi 23 mai 2018

lundi 23 avril 2018

Lancer La Cosmologie du futur


La Cosmologie du futur sort le 2 mai en librairie. Lancement le vendredi 4 mai au Merle moqueur à 19h30 (51 rue de Bagnolet, Paris 20ème). 



lancement de la Cosmologie du futur

Petit traité d'écologie sauvage tome 2, mésanges punks, récup,


Voici déjà quelques dates de rencontres/dédicaces :

- Vendredi 4 mai, de 19h30 à 20h30, rencontres/lancement/dédicaces au Merle Moqueur (51 Rue de Bagnolet, Paris 20ème). Ensuite on boira des coups au café sans nom de la place de la Réunion (57-59 Rue de la Réunion, 20ème).
- Samedi 5 mai, de 16h à 19h30, à BDnet Bastille (26 Rue de Charonne, Paris 11ème).

- Dimanche 6 mai à 18h débat/dédicaces (livres à prix libre) à la bibliothèque du Taslu, à la Zad de Notre-Dame-des-Landes (le Taslu est à la Rolandière, sous le phare). 

Du samedi 12 mai au dimanche 20, Drôme tour :
- Samedi 12 mai de 10h30 à 12h30 à la librairie Mosaïque de Die.
- Dimanche 13 et lundi 14 je serai avec quelques livres à la Zad de Roybon.
- Jeudi 17 mai toute la journée à la librairie de l’Olivier à Nyons.
- Dimanche 20 toute la journée au festival du livre de Banon.
Je serai en tente et en stop, toute suggestion d’endroits où dormir en chemin est bienvenue.

- Du vendredi 25 mai au dimanche 27 à la Comédie du livre de Montpellier, au stand de la librairie Azimuts.
- Samedi 2 juin de 14h30 à 18h30 à la Planète dessin, 17 rue Littré, Paris 6ème. 
- Du vendredi 8 juin au dimanche 10, au festival de BD de Lyon (stand de Steinkis).
- Vendredi 15 juin à 18h, rencontre débat dédicace à la librairie de Gif sur Yvette (15 square de la Mairie).
- Samedi 16 juin à la librairie m’Lire de Laval
- Du 17 au 25 novembre au festival d’Arcachon.







jeudi 12 avril 2018

Construire et reconstruire

mésange zadiste





J’y retourne lundi à la première heure pour aider à reconstruire.






Venez nombreux ce week-end, ne soyez pas intimidés parce que vous n’êtes pas des spécialistes de l’émeute. Jeter des cailloux sur les gendarmes mobiles est certes essentiel, mais ça n’est qu’une petite partie du travail. Par exemple, juste après le passage de leurs bulldozers, il faut déblayer les mares à tritons (on est en période de reproduction), trier le matériel de reconstruction dans les décombres, replanter les potagers, etc. Et il y a tant d’autres choses à faire. 
Prenez des bottes et beaucoup de chaussettes, il fait humide et ça sèche mal.

C’est très simple d’y aller, les quelques explications utiles sont sur leur site
Vous pouvez aussi y suivre ce qui leur arrive en direct et écouter leur radio pirate.

Reporterre.net a aussi un fil d’actualité.

En même temps que des cabanes, il s’agit de reconstruire une notion de commun et d’inventer une relation nouvelle aux non-humains et au territoire.