lundi 12 octobre 2015

esékmatai

bois le roi

achuar jivaro

achuar

anent ancienne couverture

avis sur composition de Wandrille



deuxième version de la couverture de anent


Achuar Jivaro


Achuar Jivaro peintures faciales sarbacane


rio pastaza Achuar Numbaïme

Couverture de Anent. Nouvelles de indiens Jivaros





7 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Et quand peut-on se ruer sur un lien internet pour le commander?
    Sinon, bah j'aimais bien la première couv, au moins on comprenait de suite que c'était un récit contemporain, répondant en partie aux images du passé.
    Et franchement l'image d'épinal des indiens assis paisiblement dans l'eau au milieu des moucoumoucous est carrément plus kitchouille (mais très belle) quand même. Et pour pousser le bouchon des analyses à deux balles, la première couv donnait une impression assez brute, rugueuse, du mentor indien et son disciple inadaptable mais conscient de l'être alors que l'autre image, douce, montre un blanc à l'écart du groupe mais dans la lumière tandis que les indiens sont dans l'ombre, mystérieux mais plus au centre du récit. En plus, dans la nouvelle version, y a plus de dialogue entre l'auteur et les indiens (visages modifiés).
    Bref, tout ça est très beau et on s'en tape des analyses à deux balles.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai moi aussi une préférence pour la première couv'. Mais j'aime bien la dernière tout de même. Je ne vais pas rentrer dans le débat sur la signification des situations présentées : je ne me sens pas de taille :) ! En tout cas, je compte moi aussi l'acquérir !

    Sinon, la conférence du Quai Branly a-t-elle finalement été filmée ? Y a t'il un lien quelque part ? Merci pour la réponse :) !

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ces commentaires !
    Si tout se passe bien la BD sortira début janvier. Dans le dessin de l’arbre je vois un touriste avec son guide indien, depuis que je l’ai vu comme ça il ne me plait plus. Le terme kitch faisait surtout référence aux couleurs. J’aime bien les tâches de lumière au premier plan (qui mêlent perception de taches de lumière et perception de coups de pinceau nerveux, des idées dont je parle dans L’œuvre d’art et ses intentions). Lorsque je les ai peintes j’avais déjà le sentiment que l’aquarelle était ratée, du coup ma main s’est libérée (à mon niveau, pour vraiment réussir une aquarelle, il faut avoir l’impression qu’elle est ratée, c’est compliqué.)
    La conférence a été enregistrée, ce qui n’est pas génial puisqu’on parlait de pages que je projetais en même temps. Je n’ai pas de nouvelles de sa mise en ligne, je vais leur demander.

    RépondreSupprimer
  5. Tout ça fait très plaisir, félicitations à toi.
    Si le bouquin sort en janvier, et que Steinkis est présent à Angoulême, tu y seras ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour ChrisB, ça faisait longtemps...
      Oui normalement j'y serai.
      Toi aussi donc ?

      Supprimer
    2. Je suis toujours, et toujours aussi client !
      Nope pas d'Angoulême pour moi (pas trop branché festivals), mais ma femme y sera.
      Je la missionnerai pour aller cherche un beau dessin durant une de ses rares pauses :)
      A+

      Supprimer